Mon compte : Me connecter

Mon panier :

0,00 € ( article)

Catalogues d’exposition

Catalogues d’exposition nationales et internationales

Les catalogues d’exposition constituent une publication bien déterminée, qui se présente sous la forme d’une liste commentée de notices décrivant les objets exposés, ainsi que  d’ouvrages écrits et publiés à l’occasion des expositions. Ce sont bien souvent de vrais catalogues, et les seuls qui soient disponibles pour une exposition précise.

La librairie Michel Descours vous propose un intéressant choix de catalogues d’exposition, qui représentent un vaste panorama des expositions nationales et internationales. Notre offre couvre les grands musées internationaux comme par exemple le Metropolitan Museum et le MOMA de New-York, la National Gallery, le Victoria and Albert Museum et le British Museum de Londres, le Musée du Louvre, le Centre Pompidou, le Musée des Arts Décoratifs à Paris, le Musée des Offices à Florence, la Villa Borghese à Rome. En ce qui concerne les expositions Françaises, les musées éditent leurs catalogues sous l’égide d’éditeurs de renom tels que Hazan, Somogy, Actes-Sud, Silvana, Fonds Mercator, Cinq Continents. Les expositions internationales, quant à elles, sont représentées par les éditions Prestel, Hatje/Cantz, Electa, Hirmer Verlag, Yale University Press, notamment.

Nous avons à cœur de suivre les grandes expositions des musées Français comme Gustave Doré, l’Imaginaire au pouvoir, au Musée d’Orsay en 2014, dont le catalogue est publié par les éditions Flammarion, l’exposition Keith Haring au Musée d’Art Contemporain de Lyon en 2008, dont le catalogue est publié par les éditions Skira, l’exposition Bernard Tschumi – Architecture : concept et notation, au Centre Pompidou en 2014, dont le catalogue est édité par le Centre Pompidou. Nous accordons également une grande importance aux grandes expositions internationales comme Pontorno and Rosso Fiorentino, au Palazzo Strozzi de Florence en 2014, Bauhaus 1919 – 1933, Workshops for Modernity au MOMA en 2009.

Notre offre vous fera également découvrir des catalogues d’exposition bien plus confidentiels, à l’instar de Eclats de Fauvisme, au Musée de l’Annonciade de Saint-Tropez en 2005, mais aussi Pour vous Mesdames – La mode en temps de guerre, au Musée de la Résistance à Lyon en 2013, Mathurin Méheut, de Bretagne et d’ailleurs, au Musée de Morlaix en 2008.

Nous accordons aussi une grande considération pour les catalogues d’exposition épuisés, qui se révèlent être des références dans leur domaine, comme par exemple le catalogue de l’exposition Primatice maître de Fontainebleau, au Musée du Louvre en 2004, et publié par la Réunion des Musées Nationaux, le catalogue de l’exposition Kanak, l’art est une parole, au Musée du quai Branly en 2013-2014, et publié par éditions Actes-Sud, ou bien le catalogue de l’exposition de Juan Bautista Maino 1581-1649, au Musée du Prado, Madrid, en 2009-2010.

Parmi notre offre en catalogues raisonnés, vous pourrez par exemple vous intéresser aux œuvres de Sade. Le catalogue de l’exposition présentée au Musée du quai d’Orsay en 2014-2015. Sade occupe une place centrale dans le champ des sciences humaines et de la littérature du XXe siècle. Il opère, à sa manière, une critique de la Raison Pure et de la Raison Pratique. Le propos de cette exposition est de s’interroger sur son influence sur le XIXe siècle. 350 illustrations. Sade : Attaquer le soleil, et Sade, Marquis de l’ombre, prince des lumières – l’éventail des libertinages du XVIe au XXe siècle. Catalogue de l’exposition du Musée des Lettres et Manuscrits de Paris de Septembre 2014 à Janvier 2015. Entre le vice et la vertu, l’on a pendant trop longtemps confondu l’homme et l’œuvre, jusqu’au point de prendre l’homme et le romancier pour les personnages criminels de ses fictions en général, et de son rouleau manuscrit, les 120 journées de Sodome, en particulier. Ce catalogue révèle un éventail des libertinages du XVIe au XXe siècle, autour de 150 pièces exceptionnelles, lettres, manuscrits, livres rares et précieux, portraits et dessins érotiques, entourant le très célèbre rouleau du Marquis de Sade.

Le catalogue d’exposition Pleasure and Piety, The Art of Joachim Wtewael, concerne l’exposition itinérante d’abord présentée au Centraal Museum Utrecht du 21 Février au 25 Mai 2015, puis à la National Gallery of Art de Washington, du 28 Juin au 4 Octobre 2015, et enfin au Museum of Fine Art de Houston, du 1er Novembre 2015 au 31 Janvier 2016. Il s’agit du catalogue de l’exposition consacrée au maniériste Hollandais Joachim Wtewael, né en 1566 et mort en 1638. Cette exposition s’appuie sur plus de cinquante peintures, dessins et gravures,  issus des collections exceptionnelles du Centraal Museum d’Utrecht. 210 pages, et 170 illustrations en couleur.

Le catalogue d’exposition intitulé Images à charge, la construction de la preuve par l’image, de Diane Dufour, concerne l’exposition présenté au BAL, à Paris, du 4 Juin au 30 Août 2015. En s’appuyant sur onze cas replacés dans leur contexte historique et géopolitique, enrichis d’un commentaire sur le protocole visuel mis en place, l’exposition souligne le rôle joué par la photographie scientifique dans toute enquête policière ou politique ; clichés du Saint Suaire, photographies judiciaires mises au point par Alphonse Bertillon, premières images aériennes du front durant la Première Guerre Mondiale, images du procès de Nuremberg, photos réalisées avec des téléphones portables attestant des dommages de bombardements sur les théâtres de guerre en Afghanistan ou en Israël. 240 pages et 280 photographies en noir et blanc.

Le catalogue d’exposition consacré à Andy Warhol est également très intéressant. Andy Warhol, portrait d’une exposition, de Thierry Ollat, concerne l’exposition consacrée à cet artiste, Time Capsules, présentée au MAC de Marseille, du 6 Décembre 2014 au 2 Avril 2015. Les Time Capsules ont été réalisées par Andy Warhol à partir de 1974 et jusqu’à sa mort survenue en 1987. Elles rassemblent des objets divers que l’artiste réunissait dans des boites de déménagement en carton, de format identique. Il existe aujourd’hui 612 boites ainsi constituées et conservées par le Warhol Museum de Pittsburg. Cette exposition en présente huit.

En regardant nos différents catalogues d’exposition, vous pourrez aussi, par exemple, vous intéresser au catalogue de l’exposition Les désastres de la guerre 1800-2014, présentée au Musée du Louvre Mai – Octobre 2014, qui montre en quoi les artistes ont contribué au mouvement de désenchantement face à la guerre, qui s’amorce au tournant du XIXe siècle, lors des campagnes napoléoniennes. En douze séquences, l’exposition pose les jalons majeurs de cette histoire méconnue, à travers une vingtaine de conflits. Elle rassemble 450 œuvres sur tous les supports : peinture, sculpture, dessin, gravure, photographie, cinéma, vidéo, image d’Epinal, presse, affiche, objet, et autres. Près de 250 artistes sont représentés, parmi lesquels Géricault, Goya, Daumier, Valloton, Léger, Picasso, par exemple.

Le catalogue d’exposition Beauté Animale est également très intéressant. Il concerne l’exposition du Grand Palais qui s’est tenue de Mars à Juillet 2012. A travers les siècles, les plus grands artistes relèvent le défi de la représentation de l’animal, poursuivant une tradition qui n’a eu de cesse de produire de véritables chefs-d’œuvre. Cette exposition réunit environ cent-trente peintures, sculptures et dessins, de la Renaissance à nos jours, mettant en avant des artistes de renom tels que Dürer, Rembrandt, Rubens, Goya, Géricault, Degas, Van Gogh, Picasso, Giacometti, César, Jeff Koons.

Le catalogue d’exposition Roulez carrosses est relatif à l’exposition du même nom, qui s’est tenue de Mars à Novembre 2013, présentée au Musée des Beaux Arts d’Arras. Il est principalement constitué d’œuvres issues des collections du château de Versailles. Il s’agit de la première exposition Française consacrée aux véhicules hippomobiles. Sur plus de 1000 m2, des œuvres et des objets témoignent du fonctionnement et de l’évolution de ces véhicules : tableaux, sculptures, traîneaux, chaises à porteur, harnachements de chevaux, mais surtout carrosses royaux et impériaux sont présentés, dont certains sont exceptionnels, à l’instar des voitures de cortège du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X, ou le char funèbre impressionnant de Louis XVIII.

Vous pourrez, pourquoi pas, vous intéresser au catalogue d’exposition Femmes artistes – Passions, muses, modèles, qui retrace l’exposition présentée au château de Chamerolles, à Chilleurs-aux-bois, de Juin à Août 2012. Complice des génies de son temps, la femme artiste est essentiellement de l’Antiquité au XVIIe siècle, fille ou femme d’artiste. Peu à peu elle utilise l’autoportrait pour sortir de l’anonymat. L’histoire de sa progressive prise d’indépendance vis-à-vis des hommes, avec une très nette accélération au XIXe siècle, est ici abondamment illustrée. L’auteur se réfère à la symbolique forte d’Eve et d’Adam, et s’intéresse surtout au travail et au destin des artistes femmes sous un angle particulier qui consiste à les identifier comme produit de leur différence. Depuis leur état de muse et de modèle jusqu’au début du féminisme, les artistes femmes s’émancipent malgré les obstacles que leur tend une société bien pensante, misogyne, organisée par l’homme et pour l’homme. La passion les anime, amantes, confidentes, artistes, muses et modèles, et finit par triompher. L’art se nourrit d’émotions sublimes, rares, et chères. Sublimes, les femmes artistes le sont, qui font toujours couler autant d’encre sur elles et sur leurs œuvres. Rares et chères jusqu’au XXIe siècle, reléguées au second rang du marché de l’art.

Le catalogue d’exposition intitulé D’or et d’ivoire, Paris, Pise, Florence, Sienne, concerne l’exposition présentée au Louvre-Lens du 27 Mai au 28 Septembre 2015. Ce catalogue met à l’honneur les échanges culturels et artistiques qui ont vu le jour entre Paris et la Toscane, entre 1250 et 1320. A travers plus de 125 œuvres (statuaire monumentale, émaux, ivoire, peinture, enluminure, etc.), l’exposition nous permet d’observer la richesse de ces échanges et l’influence exercée par les artistes Français du gothique flamboyant sur les artistes Toscans dans la seconde moitié du XIIIe siècle, lesquels se feront les annonciateurs de la Première Renaissance.

Vous pourrez aussi vous intéresser au catalogue d’exposition consacré à Jean Geoffroy, dit Géo, né en 1853 et mort en 1924, Une œuvre de généreuse humanité, de Dominique Lobstein, qui concerne l’exposition présentée au musée de Saintes, du 16 Mai au 31 Octobre 2015, puis au musée départemental de Moulins, du 28 Novembre 2015 au 18 Septembre 2016. Jean Geoffroy est né à Marennes en 1853. Très tôt il part pour Paris où il reçoit une solide éducation artistique. A partir de 1875, il travaille pour l’éditeur Jules Hetzel, participe à l’illustration de nombreux ouvrages destinés à la jeunesse, et il réalise plusieurs affiches publicitaires. Sous le nom de Géo, il participe régulièrement aux Salons qui accueillent avec succès ses peintures et ses aquarelles. Représentant du courant naturaliste, il met ses sujets principaux, l’enfance et la famille, au service de la jeune troisième République et de ses idéaux, se faisant un héraut des réformes scolaires lancées par Jules Ferry ou par Ferdinand Buisson.

Le catalogue d’exposition L’Epopée des rois Thraces, des guerres médiques aux invasions celtes, de 479 à 278 avant Jésus-Christ, découverte archéologique en Bulgarie, est également très intéressant. Il s’agit du catalogue de l’exposition présentée au musée du Louvre, à Paris, du 16 Avril au 20 Juillet 2015. Cet ouvrage renouvelle notre connaissance du royaume des Odryses, qui a occupé une partie de la Thrace dès le Ve siècle avant Jésus-Christ, en s’appuyant sur les fouilles récemment menées en Bulgarie. Ces dernières ont permis de mettre au jour la sépulture intacte du roi Seuthès III en 2004, et ont fourni un matériel archéologique important, composé de plus de 130 objets précieux parmi lesquels on trouve de remarquables pièces d’orfèvrerie. Ce matériel est aujourd’hui considéré comme l’un des témoignages les plus probants du rôle fondamental qu’a joué le royaume Odryse au sein du territoire Thrace, et de la complexité des relations qu’il a entretenues avec les peuples voisins.

Le catalogue d’exposition Etre et paraître, la vie aristocratique au XVIIIe siècle, mérite aussi le détour. Il s’agit du catalogue de l’exposition présentée au château de la Roche-Guyon, du 13 Avril au 29 Novembre 2015. 85 œuvres prêtées par le musée national de la Renaissance, nous font revivre dans les grands salons du château le quotidien de l’aristocratie du XVIIIe siècle. L’exposition suit le déroulement d’une journée de la haute société des Lumières, en abordant les thèmes suivants : toilette et soins, parure et élégance, arts de la table, lecture et écriture, jeux et divertissements, priser et fumer, ouvrages de dames, prières et dévotions, armes d’apparat et de chasse.

La librairie Michel Descours fait vivre la passion des livres d’art depuis plus de trente ans, et les catalogues d’exposition ont toujours tenu une place prépondérante parmi notre offre en livres d’Art. Notre choix de catalogues de collection se veut  diversifié et très appréciable, afin d’éveiller tous les attraits, des amateurs aux passionnés. L’ensemble de nos catalogues d’exposition peut s’acquérir aussi bien via notre site internet, sur lequel vous pourrez faire tranquillement votre choix sans avoir besoin de vous déplacer, qu’au sein de notre boutique où notre équipe composée de professionnels en livres d’Art, se tient à votre disposition.